Suivez-nous sur :

Test Dragon Ball Xenoverse 2 : Plus complet sans être une vraie suite

Dans Tests par MehdinhoElBarr, le 12 Nov. 2016 à 01:37

Revue Multimédia vous propose le test écrit et vidéo Dragon Ball Xenoverse 2 sorti le 28 octobre 2016 sur PS4, Xbox One et PC.

Dragon Ball Xenoverse 2 est un jeu de combat massivement multijoueur. Il est développé par Dimps et édité par Bandai Namco. Disponible depuis le 28 octobre 2016, Revue Multimédia a rejoint la Police du temps sur PS4 pour protéger l'histoire emblématique de Dragon Ball.

Time Patrol needs you !

Dragon Ball Xenoverse

Dragon Ball Xenoverse 2 est adapté du manga emblématique d'Akira Toriyama qu'on ne présente plus à savoir Dragon Ball. Le jeu se situe quelque temps après les événements du premier opus. Vous y incarnerez un nouveau patrouilleur du temps qui devra encore une fois faire face à Mira et Towa qui chercheront à altérer l'histoire de Dragon Ball. Au passage, dommage de ne pas avoir une aussi bonne intro que le premier opus. Dans Xenoverse 2, on aura le droit à une explication de Trunks et de la Toki no Kaiôshin sur ce qu'est la police du temps. Le tout en anglais. 

On commence le jeu par créer son personnage avec le choix entre
différentes races :

  • Les Majins : une bonne défense dès le début mais récupération lente de l'endurance. La transformation à débloquer vous permettra de devenir une Majin Pur (Kid Buu). Possibilité de créer un homme ou une femme.
  • Les Saiyens : une bonne attaque dès le début mais santé faible. De plus, une fois que la santé est au plus bas ou qu'un allié vous ressuscite, vos performances sont boostées. Vous pourrez vous transformer en Super Saiyen 3. Possibilité de faire un homme ou une femme.
  • Les Humains : l'équilibre parfait entre la défense et l'attaque. Votre transformation vous permettra d'appeler le nuage Kinto'un ainsi que le Bâton Nyoi-bô. Possibilité de faire un homme ou une femme.
  • Les Nameks : une bonne santé ainsi qu'une régénération de la vie en continue pendant les combats mais une faible attaque. Votre transformation vous permettra d'accroître votre taille à l'instar de Kyodai Suraggu (Slug Géant). Possibilité de faire simplement un homme.
  • Race de Frieza : Rapidité accrue mais attaque faible, la transformation vous permettra la forme Gold de votre personnage. Possibilité de faire simplement un homme.
    A noter que d'autres statistiques sont disponibles pour chaque race. A vous de voir laquelle vous correspond le mieux en fonction de votre style de jeu.

 Bien que la personnalisation physique de votre avatar soit plus poussée que dans le premier opus, elle reste toujours peu fournie. Dommage quand on connaît les immenses possibilités que pourrait nous être offertes dans le jeu. Mais malgré ça, les joueurs que vous croiserez dans Conton City savent faire preuve d'originalité.

C'est notre Dragon Ball Online à nous

Dragon Ball Xenoverse 2

Fini Toki Toki City, le nouveau HUB du jeu se situera dans la ville de Conton City qui est sept fois plus grande que l'ancienne et qui est capable d'accueillir jusqu'à 300 joueurs simultanément. Plus appréciable à visiter du fait de son relief, ses habitants et ses magasins, elle reste malgré tout peu animée. C'est via cet endroit que vous pourrez lancer vos quêtes principales, secondaires et affrontements de jeu propres à Xenoverse 2. Le côté MMO qui rappelle étrangement un certain Dragon Ball Online qui est sorti uniquement sur le marché asiatique est encore plus accentué dans ce jeu et ce n'est pas pour déplaire. Par exemple les maquettes du temps, des lieux mythiques de Dragon Ball : Capsule Corp, Vaisseau de Frieza, Maison de Satan, Maison du Doyen sur Namek et Maison de Buu. Ce sont en quelque sorte des guildes que vous pourrez rejoindre afin d’exécuter des missions inédites. De plus, en fonction de votre race, des objectifs supplémentaires vous seront proposés.

Les quêtes en experts sont l'équivalent des donjons dans les MMO. Vous devrez vous constituer une équipe de six joueurs pour venir à bout de ces missions qui ne sont pas de tout repos.

Durant les week-ends, des events sont disponibles. Cela permet de renforcer les liens des membres de la communauté et de débloquer des costumes uniques ou autres.
Autre point intéressant, Bulma vous permettra de fusionner des vêtements entre eux pour créer des QQ Bang. Ces objets vous permettront une fois équipés de verrouiller vos stats. En effet, un QQ Bang a ses propres statistiques et les vêtements que vous porterez n'influeront pas sur ces stats. L'occasion pour vous de pouvoir vous vêtir comme vous le souhaitez et non pas en fonction des attributs donnés par les vêtements.

Vous l'aurez compris, la composante MMO est très présente dans le jeu même si parfois elle aurait pu être mieux exploitée et moins redondante (même si le farm reste l'essence même des MMORPG).

Beau de loin mais loin d'être moche

Dragon Ball Xenoverse 2  Graphimes

Xenoverse 2 est graphiquement inégal. En effet, depuis le précédent opus, la modélisation des personnages ne montre pas une réelle amélioration, la ville de Conton City n'est visuellement pas jolie à voir et c'est dommage. Pourtant, Dimps a déjà réalisé de très bons jeux notamment la licence Budokai et Tenkaichi. A côté de ça, les techniques dans le jeu sont très jolies et surtout, certaines cinématiques qui sont juste sublimes, complètement dans l'attente dans ce que l'on peut imaginer d'un jeu Dragon Ball de nos jours. Dommage qu'il y en ait très peu. De plus, on a aussi des moments en animé qui font fortement rappeler la dernière série en date : Dragon Ball Super.

Durant les combats, on appréciera que le jeu tourne en 60 fps sur console. Cela apporte beaucoup plus de dynamisme. Des détails comme les cailloux qui se lèvent pendant que l'on charge son ki ou encore des gros coups de poing bien puissants comme dans l'anime apportent plus d'immersion. Les environnements quant à eux, n'apportent rien de bien nouveau. De plus, quel dommage de voir que le décor se régénère très rapidement après un gros Kamehameha sur le sol.

"Kamehameha !"

Dragon Ball Xenoverse 2

Le Gameplay de Xenoverse 2 ne plaira pas à tout le monde mais sera accessible par tous. En effet, Dimps nous propose dans cet opus une prise en main très intuitive. Pas besoin de skills pour réaliser les combos, on vous préconise seulement de faire attention à votre jauge d'endurance. A l'instar des Naruto Storm, cette jauge vous permet de gérer votre nombre de téléportation pour éviter de vous prendre une multitude de coups par l'ennemi.

La difficulté du jeu est parfois accrue et il ne faudra pas compter sur l'IA allié pour vous en sortir. Cette dernière est complètement à l'ouest, encore plus que le Nishi no Kaiô... Ok on arrête les blagues pourries. J'ai trouvé l'IA vraiment top dans la dernière mission du mode histoire. On ajoute à ça une hitbox un peu capricieuse, une caméra qui danse parfois sur la musique Bingo de Vegeta et vous obtiendrez parfois des combats qui donnent la nausée.

Dans Xenoverse 2 certaines missions sont un copié/collé de Xenoverse 1. D'autres sont un peu plus cool notamment quand il faut intervenir mais "discrètement". Notamment quand Goku SSJ2 et Majin Vegeta s'affrontent, on doit combattre Broly pour ne pas qu'il n’interfère.

Pour les rosters, environ 80 personnages sont jouables mais certains incontournables ne sont pas présents comme les différentes formes de Frieza ou encore la forme 2 de Cell. Alors oui, on ne les utilisera pas forcément, mais ça gêne un peu sans pour autant être un point négatif. Même des personnages de Dragon Ball Super sont présents comme Hit. D'autres arriveront plus tard sous forme de DLC comme Kyabe et Frost.

Concernant les musiques, pendant la création de votre personnage on a l'impression de choisir une voiture dans Gran Turismo, à Conton City on a l'impression d'être dans une foire et durant les combats c'est passable mais seulement parce que la musique dans le HUB est atroce. Rien de tel qu'un bon jeu Dragon Ball dans une salle d'arcade japonaise avec les vrais OST.

Heureusement que la VO est dispo, toujours un plaisir d'entendre tous ces Seiyû. Pour la durée de vie n'ayez crainte, avec toutes les composantes online du jeu, il y a de quoi faire et refaire. Sur le long terme, espérons que les events nous poussent à revenir à Conton City.

Notre test vidéo de Dragon Ball Xenoverse 2 sur PS4

Les plus

  • Scénario
  • Quelques cinématiques sublimes
  • Les 60 fps
  • Les techniques
  • Les composantes MMO
  • Un bon roster
  • Les voix japonaises
  • Conton City...

Les plus

  • ... Mais les musiques sont atroces
  • L'intro du jeu
  • Visuellement pas top
  • Trop peu de belles cinématiques
  • La caméra, surtout dans des endroits confinés
  • La hitbox
15

Dragon Ball Xenoverse 2 est un bon jeu qui se veut accessible au plus grand nombre. Malgré quelques défauts techniques et une bande son pas top, les fans de la licence apprécieront se replonger dans l'univers et la durée de vie du jeu vous permettra de faire durer l'expérience. Comme dans le précédent opus, Dimps a choisi de nous faire revivre les aventures de Goku sous un autre angle et ce n'est pas pour déplaire. Certaines cinématiques sont à couper le souffle à tel point qu'on regrette que le jeu ne soit pas plus abouti que ça. Dragon Ball Xenoverse 2 est plus complet que le premier opus sans pour autant en être LA vraie suite. Un troisième jeu nous permettra de voir si Dimps est toujours sur la bonne voie avec cette licence.

Sujets : Dragon Ball Bandai Namco Xenoverse Bandai Namco DBZ

D'autres Tests

Commentaires